Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 20:22

De 1871 à aujourd'hui - (Chronologie 3) -

La période historique -

Pendant la période historique, allant de 1871 à 1905 : lutte contre la Restauration, lois sociales, organisation de l'enseignement laïc, lois concernant la séparation des églises et de l'Etat, la lutte de l'Ordre maçonnique pour la défense de la République se transforme peu à peu en succès affermis, puis en triomphe et enfin en apothéose. Les français républicains doivent un juste hommage à la Franc-maçonnerie toute entière pour l'abnégation et le courage qu'elle a déployés pendant trente années : trente années qui comptent.

Tolérante et libérale, soucieuse de libérer l'individu, la Franc-maçonnerie ne peut que souscrire au programme républicain. Si elle se laisse aller parfois à méconnaître l'article de sa Constitution lui interdisant de descendre dans l'arène politique, c'est que ses adversaires l'obligent à répondre. Que serait devenue la Troisième République, aussi imparfaite, aussi tarée qu'elle fut, si la Franc-maçonnerie ne l'avait défendue ? On a presque scrupule à répéter ces vérités évidentes.

Le 28 décembre 1935
Xavier Vallat s'écrie à la Chambre : "Depuis plus d'un demi siècle, Messieurs, les textes sur lesquels nous sommes appelés à nous prononcer ici, ont été élaborés ailleurs. Ils ont été élaborés par les loges"… Mais l'amendement de Monsieur Dommanges, tendant à la dissolution de la Franc-maçonnerie, est repoussé par 417 voix contre 104.

Le Grand Architecte De L'Univers

C'est au Grand Orient De France que revient l'honneur d'avoir voté la suppression de la référence obligatoire au Grand Architecte de l'Univers. La Franc-maçonnerie n'admet aucune limite dans la recherche de la Vérité. Et imposer le déisme, c'est déjà mettre une limite à la recherche de cette Vérité. Le Grand Architecte disparaît alors en 1877.

"Ce qui est le bien inestimable acquis par l'homme, c'est qu'il n'y a pas de vérité sacrée et que ce qu'il y a de plus grand dans le monde, c'est la liberté souveraine de l'esprit. Cette idée que dans l'univers, l'humanité est une grande commission d'enquête, dont rien ne doit jamais fausser les opérations. Cette idée que toute vérité qui ne vient pas de nous est un mensonge et que jusque dans les adhésions que nous donnons, notre sens critique doit toujours rester en éveil et qu'une révolte secrète doit se mêler à toute nos affirmations et à toutes nos pensées" -
  Jean Jaurès, s'exprimant à la Chambre des Députés.

Depuis lors, le Grand Orient De France a été excommunié par la Grande Loge d'Angleterre et le Suprême Conseil (de la Grande Loge Nationale Française) est seul invité aux congrès internationaux, ce qui n'est plus aujourd'hui d'une grande importance. Mais cet acte libératoire du Grand Orient De France marque l'originalité de son action en la plaçant à la pointe du combat de la Franc-maçonnerie française en faveur de la liberté de penser.

Les heures sombres 

Avec la défaite de 1940 et dès l'entrée des allemands dans Paris, les loges sont perquisitionnées et pillées. Un décret frappe de nullité la Grande Loge de France, le Grand Orient De France et tous les groupes affiliés. Cette interdiction s'accompagne de violentes campagnes dans la presse et le cinéma sur le thème du complot judéo-maçonnique. Francs-maçons et les juifs sont désignés comme les responsables de la défaite et le film antimaçonnique "Forces Occultes" sort dans des salles des Champs-Élysées, puis est projeté dans des cinémas, en complément des actualités.

Forces occultes. Film anti-maçonnique de 1942 - 50 min.

En 1943, le film « Forces occultes » sort sur les écrans. Le scénario de ce moyen-métrage de cinquante minutes a été réalisé par deux ex-frère : Jean Marquès-Rivière et Jean Mamy (sous le pseudonyme de Paul Riche). Ces hommes se sont tournés du côté des nazis dès 1941 et se sont dépensés sans compter pour éliminer toute résistance au régime de Vichy. Marquès-Rivière fuit la France dès la fin de la guerre sentant que ses positions ne lui éviteraient pas la peine capitale. En effet, il fut condamné à mort par contumace.


                                             Visionner le film - version intégrale

   

A propos de Forces occultes - Editions Véga - René Le Moal

Avec Jean-Louis Coy et Jean Robert Ragache

Images Olivier Moulaï et Maurice Lafourcade

 

Visionner l'entretien

 

 Acquérir le DVD : Forces occultes et l'entretien avec Jean-Robert Ragache

 

Lorsque le Grand Orient s'aperçoit que la situation devient très difficile, il brûle son fichier, mais pas ses archives. Et les services de Vichy, imprégnés d'idéologie d'extrême droite et qui veulent lutter contre la franc-maçonnerie, installent une équipe, pour dépouiller ces archives et établir des fiches sur chacun des francs-maçons afin de les poursuivre. Les persécutions s'amplifient alors. Beaucoup de francs-maçons meurent dans la Résistance, ou sont déportés et ne reviendront pas. Fichiers détruits, locaux dévastés, le bilan de la guerre est sombre. Le Grand Orient qui comptait 28.800 membres en 1939, n'en retrouvera plus que 8.000 en 1945. 

Chaque religion a ses coutumes 

La Franc-maçonnerie compte de rares spécialistes informés sur ses mœurs, ses coutumes et connaissant à fond les rites et leurs variantes. Ce sont les "bénédictins de l'Art Royal" … Ils savent les légendes et pratiquent la dialectique particulière à l'Ordre. Ils savent que la Franc-maçonnerie revendique parfois des fondateurs aussi illustres qu'Adam, Caïn, Dieu le Père, Jésus Christ, Solon, Moïse, Zoroastre, Thalès, Josué, l'archange Saint Michel ou Noé, premier Grand Maître après le Déluge.

Les avis diffèrent et l'on trouve aussi, au hasard des ouvrages : Alexandre le Grand, le Roi Arthur, Bacon, Cromwell, Jacques de Molay, dernier Grand Maître des Templiers, Jules César, Phaleg, architecte de la Tour de Babel, Richard Cœur de Lion, Salomon, Tubalcaïn, et bien entendu Hiram, architecte du temple de Salomon. Tout a été dit, affirmé, inventé, imaginé, en la matière. Le sujet, inépuisable, n'offre plus d'intérêt majeur et les maçons sérieux n'y attachent plus qu'une importance très relative, depuis que les ouvrages d'Albert Lantoine ont mis les choses au point à cet égard.

Certes, André Lebey écrit, à propos des initiations aux trois premiers grades : "Toute cérémonie peut prêter à critique négative du moment qu'on en ignore l'esprit". Bien sur … "D'autant qu'il faut une religion pour la canaille" comme dit le Frère Voltaire. Et qu'un peu de merveilleux ne nuit pas afin d'impressionner le profane, ou même l'initié. Après tout, cela ne fait de mal à personne …

Chaque religion a ses coutumes. La Franc-maçonnerie, qui n'est pas une religion, a les siennes. Le calendrier maçonnique fait remonter l'Ordre aux temps bibliques et nous sommes aujourd'hui en 6008, Ere de la Vraie Lumière. Il y a les tabliers, les cordons, les sautoirs, l'architecture du temple, un alphabet particulier, les signes et attouchements de reconnaissance, les mots de passe et le cérémonial, strict.

Une plume est un pinceau, écrire se dit buriner, rédiger un travail se dit buriner une planche. Le papier blanc s'appelle la planche à tracer et l'ordre du jour d'une réunion le plan parfait. Un discours s'appelle un morceau d'architecture, un verre à boire s'appelle un canon et une nappe un drapeau. Aujourd'hui, dans le monde profane, personne n'hésite plus à accepter de prendre un canon et chacun connaît parfaitement le sens de l'expression : laisser un drapeau… 

Une société de tradition orale 

Mais l'accessoire indispensable à la Franc-maçonnerie, c'est la langue, la parole. La Franc-maçonnerie est en effet une société de tradition orale. "Le maçon - dit Albert Lantoine, - adore parler car cela le dispense de penser. Dans les Temples, le verbe est Dieu. Le Franc-maçon résout les questions sociales avec l'intrépidité des ignorants et il use du mot de philosophie avec une telle dilection, qu'il en arrive à se croire philosophe. Dans les loges, le verbe est Dieu. On appelle cela des morceaux d'architecture, mais ce sont des mots, toujours des mots".

Parler, c’est agir, mais qu’en est-il quand il n’y a plus que des paroles et encore des paroles, comme s’il suffisait de parler pour faire ? On comprend, dans ces conditions, que la jeunesse, échappée au péril verbal des religions, considère la Franc-maçonnerie avec une certaine défiance.


Sous l'égide de grands anciens

Car l'apothéose de la Franc-maçonnerie ne se termine-t-elle pas en 1905 ? Même s'il n'y a jamais eu en France autant de francs-maçons, la Franc-maçonnerie ne connaît-elle pas son crépuscule, ou tout au moins une éclipse sérieuse ? Après la tempête des années quarante, où tant de frères ont payé souvent de leur vie, d'avoir cru la République trop solide, les francs-maçons se réunissent aujourd'hui dans des loges confortables, sous la protection des pouvoirs publics, avec des titres et des diplômes d'un autre âge.

Alors, devant les révolutions qui s'annoncent (information, biotechnologies, nanotechnologies et neurotechnologies) qui vont profondément modifier notre culture et notre civilisation, même en considérant le rôle décisif des francs-maçons dans le débat sur l'abolition de la peine de mort, le vote de la loi Veil qui a légalisé l'interruption volontaire de grossesse (sous les horions de la majorité de l'époque) et la participation capitale du Grand Maître du Grand Orient De France Roger Leray dans la médiation en Nouvelle Calédonie, ne vivent-ils pas aujourd'hui dans l'illusion de perpétuer, sous l'égide de grands anciens, une tradition qui fut naguère révolutionnaire, en s'illusionnant gravement l'efficacité de leur action mais surtout en surestimant encore plus gravement la solidité de la République ?

La franc-maçonnerie a obtenu des résultats majeurs, mais aujourd'hui, comme au moment du Front Populaire, où elle s'est révélée incapable d'accorder le droit de vote aux femmes de notre pays, que propose-t-elle ? Pratiquement rien… Sinon un Ancien Grand Maître du Grand Orient De France devisant régulièrement sur la sécurité dans les débats télévisés, la médiatisation des affaires qui défrayent les chroniques, lorsque ce n'est pas une extériorisation pure et simple de ses divisions internes en toute indiscrétion sur l'Internet

Les hommes de bonne volonté

Le septième volume des "Hommes de bonne volonté" de Jules Romain, s'intitule : "Recherche d'une église". Ce livre comporte en post-face une lettre adressée par Clanricard, à un ami profane, au lendemain de sa réception dans une loge maçonnique.

"Mon cher ami - écrit Clanricard - j'ai passé aujourd'hui les épreuves de l'initiation… Je ne crois pas manquer au secret que m'impose mon affiliation en vous disant un mot des impressions que me laisse la cérémonie d'aujourd'hui. Je ne risque pas de trahir mes serments, n'ayant d'ailleurs rien à vous révéler que vous ne connaîtriez déjà. D'ailleurs, ce qui vous intéresse, c'est le côté moral. Je vous mentirais si je vous disais, qu'à aucun moment, je n'ai ressenti une gêne, surtout au début, dans le cabinet de réflexion. J'accorde que le décor peut prêter à sourire. De même que les questions posées et la rédaction du testament philosophique, qui donnent à l'épreuve un air un peu naïvement scolaire. Dans l'ensemble, j'ai à peu près réussi à prendre ces formalités pour ce qu'elles sont et à ne pas perdre de vue le but élevé qui s'offrait à moi par delà. Bref, je ne suis pas mécontent d'avoir franchi ce pas que je redoutais un peu. Les délicats sont malheureux. Cela est vrai dans l'art, mais plus encore dans l'action. Bien amicalement à vous".  - Signé Clanricard.
Depuis cette lettre, les temps ont bien changé, mais la Franc-maçonnerie cherche toujours "des hommes de bonne volonté"

Aujourd'hui, la porte du temple cesse d'être visible de l'extérieur profané. Mais, comme toujours, il faut à l'homme un village … Et quand le village terrestre s'est effacé, l'homme comprend que sa vraie patrie est un village spirituel et que seule une société initiatique traditionnelle peut constituer ce village spirituel.

C'est pourquoi jamais les conditions historiques, politiques, sociales et culturelles, n'ont assigné aux écoles de la philosophie éternelle, aux compagnons du Temple invisible et pour tout dire à la franc-maçonnerie spirituelle, un rôle aussi évident et nécessaire.


Maj 07 04 2010 *

Partager cet article

Repost 0
Published by Eusthènes - dans Franc-Maçonnerie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Propos maçonniques
  • Propos maçonniques
  • : Puissent ces quelques propos témoigner de la permanence de la recherche d'une vérité fuyante et incertaine accaparée par ceux qui - prétendant la détenir - voudraient l'imposer, même par la tyrannie. Ce blog n'engage que ses auteurs. Il est dédié à tous les frères et soeurs - orphelins d'un projet maçonnique exigeant et cohérent - pour des lendemains à repenser, à rebâtir, à rêver.
  • Contact

Google Translator

globeClick on the globe. Copy the URL of the blog page to be translated into the entry bar "Translating the next page". Indicate the desired translation : French to ...  Close the blog page in French

Commentaires

Vous pouvez me faire part de vos commentaires en cliquant sur ce lien

Droits

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments - photos, poèmes, articles personnels - publiés sur ce blog, de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit - électronique, papier ou tout autres supports - sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur.

Blog crée en février 2008 par Blog "Propos Maçonniques", Nom d'auteur et tous droits réservés.

© 2008 Blog "Propos maçonniques"