Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 07:56

La Franc-maçonnerie se définit comme une société initiatique de tradition orale. Certes tout ce qui a été écrit sur le sujet n’a jamais rien révélé ni expliqué sur le secret de l’initiation, qui est - avant toute autre chose - un itinéraire personnel, qui permet à chacun de mettre à nu, lentement, l'étincelle qui est en lui et qui, une fois révélée, éclaire l’univers et lui donne un sens. Et puis, "dire quelque chose à quelqu'un, c'est l'appauvrir, car c'est l'empêcher de le découvrir seul" … Au delà du secret d'appartenance et du secret des délibérations, voici une définition du secret maçonnique qui mériterait réflexion …

D
ans le monde d’hier, la société était structurée selon des normes qui étaient considérées et vécues comme "allant de soi". Le XIXème siècle, avec son idéalisme libéral, était convaincu qu’il se trouvait sur la route droite qui conduisait vers le "meilleur des mondes possibles". L’Evangile du Progrès semblait démontré par les merveilles de la science et de la technique qui dispensaient leurs miracles. Le XXème siècle nous a brutalement ramené à une réalité moins optimiste …

Toutefois, il y a cent ans, l’information circulait à la vitesse d’un cheval. Elle circule aujourd’hui à la vitesse de la lumière. C'est pourquoi la référence à la Tradition orale ne peut constituer un alibi crédible pour refuser de faire évoluer la franc-maçonnerie dans un monde qui a profondément changé. 
Ce qui semble donc aujourd’hui nécessaire et urgent pour l'avenir de la franc-maçonnerie, c’est d’abord de dépasser la répétition. Cesser de réciter, de répéter, de recommencer, pour imaginer, créer, inventer.

Il est donc consternant de constater, que derrière des propos "avangardistes" au sujet de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication, se cache parfois, derrière certains discours maçonniques, un véritable "centralisme démocratique" qui met les actes en décalage avec les propos. Il serait probablement malvenu d’imaginer que certains présidents d'ateliers, considèrent que "l’information, c’est le pouvoir" et qu’il pourrait être inopportun qu’elle circule trop facilement et trop librement entre les Frères. Après tout, on ne sait jamais.

Et aujourd'hui, pourquoi est-il donc aussi inconcevable pour une grande majorité de frères d'utiliser un site Internet dédié ou d'organiser un "chat" (salon de discussion), en utilisant n’importe quel équipement informatique d’entrée de gamme, pour communiquer et pour travailler ensemble ? Et pourquoi persiste-t-on avec obstination à utiliser une organisation archaïque et inefficace du travail, bien pratique, il est vrai, pour assurer la "paix sociale" et la pérennité de "l'encadrement", au détriment de la qualité de notre réflexion et de travaux qui restent lettres mortes. Alors se pose la question : "A quoi sert un travail dont il ne reste rien ?".

Un frère très proche, a été initié "pour la vie" il y a bientôt trente ans par la Loge "La Sincérité Parfaite", à l'Orient de Saint-Pierre le Tampon. La découverte du symbolisme maçonnique lui a permis d'admirer la merveilleuse tolérance maçonnique qui ne s'offusquait pas de s'épanouir dans la promiscuité des signes et des symboles bibliques qui ont investi les murs de nos Temples et les rituels de nos travaux.

Ce frère a trouvé le fait particulièrement remarquable dans sa loge mère, qui initiait aussi bien des athées que des anarchistes, des non-pratiquants que des chrétiens catholiques ou protestants, des musulmans que des Tamouls. C'est sans doute de ces interrogations qu'a pu commencer à émerger peu à peu, lentement mais sûrement, l'idée forte qui a abouti à "l'expérience de Blois"
(cf. "La tentation de Blois").

Enfin, on n’existe pas aujourd'hui dans la société sans communiquer. Pour mieux faire émerger nos idées et mieux les diffuser, nous devons impérativement améliorer notre communication, pour ne pas dire : la créer intégralement …

Il
n’est pas question d’approuver la palabre maçonnique "internetisée", telle qu’elle se pratique actuellement et qui souvent est le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Car elle "externalise", en toute indiscrétion et en violation des obligations réglementaires, nos ordres du jours, nos travaux, et ce qui est parfaitement inacceptable, des milliers de noms, en clair, quand ce ne sont pas nos règlements de comptes internes, vers des destinations aléatoires et inconnues, sans aucune conscience que sur l'Internet "rien ne se perd". Alors qu’il existe d’autres moyens, surs, discrets et facilement gérables pour utiliser les nouvelles technologies de la communication pour approfondir nos travaux et leur donner une meilleure diffusion en conservant la discrétion nécessaire au respect de la vie privée de chacun.

La Franc-maçonnerie ne peut se contenter de l’extériorisation qu’elle pratique aujourd’hui notamment dans les médias, où ses interventions restent rares et au demeurant assez peu convaincantes. Pour avoir une véritable influence, elle doit, tout en conservant, les moyens actuels qui restent le socle de son extériorisation, développer et inventer de nouveaux moyens. Mais surtout laisser à chaque Loge et à chacun, dans le strict respect de la discrétion maçonnique, la liberté de se positionner par rapport à l’utilisation de ces nouvelles technologies, en pratiquant une présence effective dans la cité et dans les médias.

E
lle ne saurait interdire à quiconque de les utiliser, ni se permettre de neutraliser leur utilisation dans les loges, pour les convenances personnelles de hiérarques "soixante-hiutards", qui pourraient craindre une ombre sur l'éclat des sautoirs, qui garantissent leur statut à l'Orient, à l'Est ou au Zénith.

Redevenir une force de proposition

Même si cela est regrettable, nous devons admettre que la Franc-maçonnerie ne constitue plus aujourd’hui, une force de proposition réellement crédible dans la société civile. Devant la complexité extrême des problèmes (scientifiques et sociétaux), devant les mutations qui vont transformer profondément notre société et l’accélération de l’histoire, les conditions indispensables pour que la franc-maçonnerie puisse redevenir une réelle force de proposition, passent par une prise de conscience préalable des maçons, qu'ils doivent s'en donner les moyens, par un travail valable réalisé avec des méthodes efficaces et relayé par une communication crédible.

D
ans la société d'aujourd'hui, un avenir raisonnable ne peut se concevoir que par la mise en place d’un espace sans frontière où une intelligence collective permettra de mieux travailler ensemble afin de mieux vivre ensemble. En se donnant les moyens d'y participer, la franc-maçonnerie pourra alors être partie prenante dans l’avènement de lendemains meilleurs …

Utopie, dirons certains ? … Pour les maçons, l’utopie n'est-elle pas la vérité de demain ?


Maj 19 10 09 - GA - L0

Partager cet article

Repost 0
Published by Eusthènes - dans Franc-Maçonnerie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Propos maçonniques
  • Propos maçonniques
  • : Puissent ces quelques propos témoigner de la permanence de la recherche d'une vérité fuyante et incertaine accaparée par ceux qui - prétendant la détenir - voudraient l'imposer, même par la tyrannie. Ce blog n'engage que ses auteurs. Il est dédié à tous les frères et soeurs - orphelins d'un projet maçonnique exigeant et cohérent - pour des lendemains à repenser, à rebâtir, à rêver.
  • Contact

Google Translator

globeClick on the globe. Copy the URL of the blog page to be translated into the entry bar "Translating the next page". Indicate the desired translation : French to ...  Close the blog page in French

Commentaires

Vous pouvez me faire part de vos commentaires en cliquant sur ce lien

Droits

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments - photos, poèmes, articles personnels - publiés sur ce blog, de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit - électronique, papier ou tout autres supports - sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur.

Blog crée en février 2008 par Blog "Propos Maçonniques", Nom d'auteur et tous droits réservés.

© 2008 Blog "Propos maçonniques"