Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 08:06

Un tribunal en Maçonnerie où manquent les moyens coercitifs, quelle déception l II y a des statuts et des règlements ; si un frère y manque, ou à l'honneur, l'atelier, sur les conclusions du rapport fait ad hoc, prononce une interdiction temporaire ou la radiation sur le tableau, cette formalité réglementaire est toute la justice maçonnique …

Des autorités maçonniques, sur des plaintes qu'elles eurent, quelquefois, la faiblesse d'écouter, faites par des auteurs dans un but d'instruction et d'utilité, n'ont pas craint, dans le dessein, sans doute, de faire preuve d'autorité, de compromettre leur haute et grave position, en s'érigeant en tribunal - mot étrange en Maçonnerie - à l'effet de prononcer des jugements et même des pénalités pour ces sortes d'infractions qui, souvent avaient eu lieu antérieurement, avec de moins bonnes intentions, sans que l'institution en fut, le moins du monde, ébranlée …

Voici, d'ailleurs, ce qu'en dit un auteur très compétent, ancien officier du Grand Orient :

Un jugement en Maçonnerie n'est et ne peut être qu'une triste et ridicule parodie des jugements rendus, dans la Société, par les tribunaux. On y essaie les mêmes forme ? Ou, du moins, leurs ombres …

D'abord, il a toujours paru fort inconvenant qu'une Société, sans caractère légal, se permette d'imiter les formes et de prendre les noms des institutions civiles ou religieuses les plus importantes : c'est manquer au respect que l'on doit à ces institutions.

En second lieu, par la nature même des choses, il y a deux formalités essentielles, dont le défaut annule radicalement toute procédure dans la Société et qui ne pouvant être constatées en Maçonnerie, font que tous les actes auxquels on ose donner le nom de jugements ne sont que de mauvaises plaisanteries. Ces deux formalités essentielles sont la citation de l'accusé et la signification du jugement.

A moins que la partie intéressée consente à signer un récépissé de ces deux actes, il est impossible, faute d'officiers ministériels, de constater qu'ils ont eu lieu. Il n'en peut donc résulter qu'un jugement par contumace, qui est nul de plein droit. Il est vrai qu'on envoie un frère dans le parvis du temple, pour sommer l'accusé de comparaître. On a comparé celle formalité ridicule à la plaisanterie des convives qui appellent les absents par dessous la table.

Et quand même des jugements contre des accusés, cités d'une manière aussi dérisoire, ne seraient pas le comble de la sottise, tout contumax n'a-t-il pas la faculté de se faire juger de nouveau, en se présentant ?

Comment ose-t-on donc mettre en tête de ces prétendus jugements, qu'ils sont prononcés souverainement et sans appel ? Qu'un Maçon ait forfait à l'honneur, dans ce cas, la Société a le droit de discuter les fait, de recueillir l'avis de ses membres, et de rayer de son tableau celui qui lui parait coupable.

Mais, que l'accusé se présente ou non, une société libre où le lien est tout fraternel et l'autorité toute gracieuse, n'aura jamais le droit de soumettre un de ses membres à la forme humiliante d'un jugement pour des erreurs maçonniques, pour des dissidences.

Une procédure et un jugement maçonniques qui, par les noms imposants qu'on ose leur donner, tendent a déshonorer des Maçons aux yeux des hommes qui se laissent séduire par la pompe des mots, ne déshonorent que les juges, ou, plutôt, en font, tout à la fois, et des Perrin-Dandin, possédés de la manie de juger, et des Scapins qui foudroient leurs ennemis, pour les faire rire. - Extraits des Travaux maçonniques du Frère Chemin-Dupontès, Officier du Grand Orient – 4ème cahier.

J-M. Ragon – Rituels (Inquisiteur, Commandeur – 31ème degré) – Editions du Prieuré.

Jean-Marie Ragon de Bettignies (1781 - 1862) fut initié à la franc-maçonnerie en 1804 à Bruges. Il fut membre du Grand Orient De France, du Rite de Misraïm, de l'Ordre du Temple de Bernard-Raymond Fabre-Palaprat. Il fonda et présida la célèbre loge parisienne "Les Vrais Amis", devenue ensuite "Les Trinosophes", ainsi que le Chapitre et l'Aréopage s'y rattachant.
Considéré par ses contemporains comme le franc-maçon le plus instruit du XIXème siècle, il est l'auteur de nombreux ouvrages maçonniques qui eurent une influence considérable :

La Messe et ses Mystères, le Cours philosophique et interprétatif des initiations anciennes et modernes, l'Orthodoxie Maçonnique, La Maçonnerie Occulte, ainsi qu'une collection de rituels maçonniques. Il fut également l'éditeur de la première revue maçonnique française, "Hermes"
.
Dans le même ouvrage, Ragon précise, au sujet du 31ème grade du Rite Ecossais Ancien Accepté (Grand Inspecteur, Inquisiteur, Commandeur) :

"Ce titre est plus que déplacé dans une nomenclature maçonnique. Ce grade d'ailleurs paraît n'avoir été créé que pour faire nombre. On le regarde comme une répétition inutile du Prévôt et Juge, 13ème degré. Il faut bien qu'il en soit ainsi, puisqu'on n'en tient plus compte dans la collection des grades. Un consistoire, 32* degré, ayant à initier un candidat, ne lui donne pas la dénomination du 31ème degré, qui lui est immédiat, non, il saute par dessus, pour initier un chevalier Kadosch, 30ème degré. Cet usage, qui est contraire aux règles, prouve l'ignorante ineptie des faiseurs de Charleslon qui ne savaient pas ce qu'ils faisaient en surchargeant de huit grades inutiles le rite d'Hérédom".


Maj 19 10 09 - GA - L0

Partager cet article

Repost 0
Published by Eusthenes - dans Bonnes pages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Propos maçonniques
  • Propos maçonniques
  • : Puissent ces quelques propos témoigner de la permanence de la recherche d'une vérité fuyante et incertaine accaparée par ceux qui - prétendant la détenir - voudraient l'imposer, même par la tyrannie. Ce blog n'engage que ses auteurs. Il est dédié à tous les frères et soeurs - orphelins d'un projet maçonnique exigeant et cohérent - pour des lendemains à repenser, à rebâtir, à rêver.
  • Contact

Google Translator

globeClick on the globe. Copy the URL of the blog page to be translated into the entry bar "Translating the next page". Indicate the desired translation : French to ...  Close the blog page in French

Commentaires

Vous pouvez me faire part de vos commentaires en cliquant sur ce lien

Droits

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments - photos, poèmes, articles personnels - publiés sur ce blog, de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit - électronique, papier ou tout autres supports - sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur.

Blog crée en février 2008 par Blog "Propos Maçonniques", Nom d'auteur et tous droits réservés.

© 2008 Blog "Propos maçonniques"