Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 16:35

 

"On n’est jamais initié que par soi-même" (Rituel) ...   

 

La franc-maçonnerie se déclare comme un ordre initiatique. L’initiation apportée par l’opération du rite donne la "grande lumière" symboliquement. Elle indique le chemin, un chemin dont on apprend qu’il faudra le parcourir, quite à en découvrir l’entrée et à en explorer le cours. Parce que la franc-maçonnerie n’a pas d’enseignement ni ne catéchisme avec des dogmes et ne veut pas être une école avec un programme d’enseignement, elle laisse l’initié au début du chemin. Indiquant bien que c’est à l’initié de continuer sa recherche en prenant sur lui-même, sans espérer le concours d’un maître ou d’un guide ou d’un gourou. Initié certes, mais seul. De temps en temps quelques balises lui permettent de se recaler s’il veut bien continuer sa route (initiation au second, à la maîtrise, maître secret, Royal Arch, 14ème et 18ème, 30ème) ... Des outils, des balises, des symboles, des mots et des signes lui sont montrés. Des émotions, des intuitions, des mythes émergent d’autres mondes. Des états modifiés de conscience manifestent des fonds d’êtres. Des formules sèment des alertes : "Connais toi toi-même ...", "Je suis celui qui suis... Je suis" ...

 

Initié certes, mais il faut suivre le chemin seul. Des frères sur leur propre chemin accompagnent le mouvement. Mais aucun n’est guide. Aucun n’indiquera de direction. Personne aux carrefours. Compagnons certes sur les voies de la Lumière, mais pas forcément sur la même voie ni aux mêmes étapes. Parfois des rencontres dans des auberges communes au hasard des cheminements. On raconte. On rend compte. On échange mais on ne dort pas forcément au même étage. Dès lors comment s’initier soi-même ? Entreprendre de se connaître soi-même. Qui est soi-même ? Cela suppose qu’il y ait un soi-même et qu’il y ait un outil qui permette de l’observer. On appellera cet outil "la conscience" cette capacité qu’on a de s’examiner soi-même. Cela suppose aussi qu’il y ait quelque chose à observer, qui forme l’être, on dira le "Soi". "... le Soi étant le lieu mystérieux où il puise toutes ses ressources" ... dans l’inconscient ou le soma, qui se manifesterait par l’intuition, par l’émotion et qui nourrirait l’intuitif et se trouverait au ventre, par opposition au cerveau qui active la conscience en sa faculté d’analyse par les moyens de la raison (mental, pensée ...) laquelle remonte la chaîne des effets et des causes.

 

L’émotion au sens qui met en mouvement, anime et donne l’existence deviendra donc l’outil qui permet d’aller à la connaissance du soi … ou simplement d’en approcher. Rappelons que l’initiation est fondée sur l’émotion (Aristote), sur le mythe, le signe et le symbole, sur l’intuition plutôt que sur la raison analytique et discourante. Initié par soi-même ! Mais initié à quoi ? Initié à Soi, bien sûr, parce ce que "en se connaissant soi-même, on parvient à connaître l’univers et les dieux" (Socrate), c’est-à-dire le monde et la vie. Car ce qui fait que "Je suis ce que je suis", le Soi, ne résulte pas exclusivement de ce que j’ai acquis de mon vivant par l’éducation dans la société. Pour une part essentielle il pré-existe à la conscience que j’en ai acquis même s’il se trouve enfoui sous les leurres et les strates de l’éducation qui ont façonné mon Moi historique. Je ne trouverai "Ce que je suis", je ne me "connaîtrai moi-même" qu’en fouillant dessous les masques acquis. Peut-être trouverai-je que je suis piloté, conduit, inspiré, orienté, averti, conseillé à mon insu par ce fond essentiel de l'être qui vit malgré que j’en ai ?

 

Je ne sais ce que je découvrirai au bout de la route. C’est ce qui fait la passion du voyage. De ce que je connais face à ce que je connais pas encore ou que je ne connaîtrai jamais ou que je ne peux pas connaître ou que je ne veux pas connaître, qu’est-ce qui est le plus déterminant pour la vie ? Est-ce que ma vie pourrait se suffire de ce que je connais d’elle ? Ou bien puiset- elle dans des fonds où m’a conscience n’est pas encore parvenue ? Ma vie peut survivre en dehors des décisions que je prends en toute conscience et même elle survit malgré mon indifférence, mon ignorance, mon inconscience. L'initiation me conduit sur le chemin qui même au fond de l'être, au delà des obstacles qui l'enfouissent. Sur cette route, on peut m'encourager, me supporter, me conseiller ... Personne ne peut y aller pour moi.

 

Cyrille , 4 janvier 2009         


MAJ 7 12 2010 *

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyrille - dans Franc-Maçonnerie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Propos maçonniques
  • Propos maçonniques
  • : Puissent ces quelques propos témoigner de la permanence de la recherche d'une vérité fuyante et incertaine accaparée par ceux qui - prétendant la détenir - voudraient l'imposer, même par la tyrannie. Ce blog n'engage que ses auteurs. Il est dédié à tous les frères et soeurs - orphelins d'un projet maçonnique exigeant et cohérent - pour des lendemains à repenser, à rebâtir, à rêver.
  • Contact

Google Translator

globeClick on the globe. Copy the URL of the blog page to be translated into the entry bar "Translating the next page". Indicate the desired translation : French to ...  Close the blog page in French

Commentaires

Vous pouvez me faire part de vos commentaires en cliquant sur ce lien

Droits

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments - photos, poèmes, articles personnels - publiés sur ce blog, de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit - électronique, papier ou tout autres supports - sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur.

Blog crée en février 2008 par Blog "Propos Maçonniques", Nom d'auteur et tous droits réservés.

© 2008 Blog "Propos maçonniques"