Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 07:02
 

 

Troisième partie - Libre ...  

 

JLG-libreblog" Ils m'ont exclu ! Et bien, je serai un vrai hors la loi et ils le regretteront", pensait Fletcher Lynd, le Goéland. C'est alors qu'une voix intérieure lui dit :

- Ne les juge pas trop sévèrement, Fletcher. En te rejetant, ils n'ont fait de tort qu'à eux mêmes.  Un jour, ils le comprendront et ils verront ce que tu vois ... Pardonne leur et aide les à y parvenir. Fletcher, le Goéland, veux-tu voler ?

- Oui je veux voler

- Fletcher Lind, veux-tu voler au point de tout oublier pour apprendre et puis, un jour, revenir vers les tiens pour les aider ?

- Oui, je je veux.

- Très bien, Fletcher, commençons"...

 

Au bout de trois mois, Jonathan avait six élèves, tous des exclus. "Chacun de vous - leur disait-il - est une image illimitée de la liberté. Chaque pas franchi est un pas de plus vers notre accomplissement. Toutes nos limites doivent être dépassées". Mais aucun d'eux ne parvenait à concevoir que l'envol des idées peut être aussi réel que celui de la plume et du vent. Brisez les chaînes qui entravent votre pensée et vous briserez les liens qui vous retiennent prisonniers". Mais tout cela n'était pour eux qu'une aimable construction intellectuelle et le besoin de dormir reprenait bien vite le dessus.  Un jour, Jonathan leur dit : "Le moment est arrivé de retourner vers le clan".

 

 

La nouvelle de leur retour se répandit comme une traînée de poudre :

" Les exclus sont revenus" ... "

- Ignorez-les, dit l'Ancien, tout goéland qui leur parlera sera exclu".

Dès lors, Jonathan ne vit plus que des dos gris tournés vers lui, mais il ne parut même pas les remarquer. Quand ils avaient terminé leur vol, il exposait des idées folles que ses élèves ne parvenaient pas à comprendre, mais aussi quelques autres, bien meilleures, qui étaient à leur portée. Petit à petit, un second cercle commença à se former autour des élèves de Jonathan, un cercle de curieux attentifs, ne souhaitant ni se voir les uns les autres, ni être vus, s'éclipsant discrètement avant l'aube.

 

Un mois après le grand retour, le premier goéland du cercle des curieux passa la ligne de démarcation pour apprendre à voler. Par ce geste, Terrence Lowell le Goéland devint un oiseau condamné, portant le stigmate des exclus. La nuit suivante, ce fut Kirk Maynard le Goéland qui arriva du clan, traînant son aile gauche sur le sable :

" Aidez-moi, dit-il d'une voix brisée, plus que tout je désire voler ...

- Alors, viens lui dit Jonathan.

- Mais mon aile, mon aile est paralysée ....

- Maynard le Goéland, tu es libre, à l'instant, d'être toi-même. Rien ne saurait t'en empêcher. Je te le dis, tu es libre !"  Et Kirk Maynard déploya ses ailes et s'envola.

 

A l'aube, ils étaient plus d'un millier à écouter Jonathan, essayant de le comprendre. Il parla simplement, disant : "qu'il appartient à un goéland de voler ; Que la liberté fait partie intégrante de son être et que tout ce qui entrave cette liberté doit être rejeté, que ce soit un rite, une superstition, un interdit. Enfin, que le seule loi digne de ce nom est celle qui montre le chemin de la liberté". Et jour après jour, la foule de ceux qui venaient grandissait, pour admirer, interroger, critiquer. Un matin, Fletcher dit à Jonathan : "On prétend que si vous n'êtes pas le fils du Grand Goéland en personne, vous êtes mille années en avance sur votre temps"... Et Jonathan soupira :"C'est cela, le prix du malentendu : Il fait de vous un démon, ou il vous proclame dieu". 

 

C'est une semaine après que se produisit l'accident. Afin d'éviter un oisillon, Fletcher Lynd percuta la falaise en pleine vitesse. Pour lui, ce fut comme si le rocher était une porte massive et solide, s'ouvrant brutalement sur un autre monde. C'est alors que la voix se fit entendre en lui, comme le jour de sa première rencontre avec Jonathan :

" Mais que faisons-nous ici ? Ne suis-je pas mort ?

- Mais non, Fletcher, tu viens simplement de sauter sans transition d'un niveau de connaissance à un autre. Maintenant, tu as le choix. Tu peux rester ici et poursuivre ta recherche à ce niveau. Ou alors, tu peux retourner en arrière pour travailler avec le clan ?

 - Je veux retourner vers le clan, dit Fletcher.

- Très bien, dit Jonathan, tu comprends maintenant ce que je voulais dire.

- Mais comment faites-vous donc pour aimer cette horde à plumes ?

- Oh, Fletcher, ce n'est pas cela qu'il s'agit d'aimer. Il faut t'efforcer de voir le goéland véritable, celui qui est bon, dans chacun de tes semblables et les aider à le découvrir en eux-mêmes.  Je me souviens, par exemple, d'un jeune goéland intraitable, qui s'appelait Fletcher Lynd, qui était prêt à se battre à mort contre le clan qui venait de l'exclure et qui commençait à construire son propre enfer d'amertume. Alors qu'aujourd'hui, il fonde son propre paradis, vers lequel il va mener toute la communauté.  

- Cela signifie que vous voulez faire de moi un guide ? - demanda Fletcher à son Maître ?".

- Ne crois-tu pas, lui répondit Jonathan, qu'il puisse y avoir d'autres clans qui ont aussi besoin d'un Maître, capable de les guider vers la lumière ? Désormais, tu n'as plus besoin de moi. Ce qu'il te faut, c'est continuer de découvrir par toi-même , chaque jour un peu plus, le vrai Fletcher le Goéland qui est en toi.  C'est lui qui est ton Maître. Il te faut le comprendre et le réaliser. Ne te fie pas à tes yeux, mon vieux Fletcher. Tout ce qu'ils te montrent, ce sont des limites : les tiennes. Regarde avec ton esprit et tu trouveras la voie de l'accomplissement" ...

 

Fletcher voulut répondre, mais Jonathan, avait déjà disparu. Il songea : "Tout ce qu'il y a à comprendre, c'est que le Goéland est l'image d'une liberté sans limites, créé par le Grand Goéland". Et Fletcher Lynd, le Goéland regarda soudain ses élèves tels qu'ils étaient et ce qu'il éprouva pour eux ne fut pas seulement de l'affection, mais un amour véritablement profond. "Tu as raison, Jonathan - dit-il dans un sourire - l'amour est sans limites" ... C'est ainsi que Fletcher s'engage a sur la voie qui mène à la sagesse .

 

 

Eusthènes, 10 octobre 2010                    

MAJ 19 11 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Eusthenes - dans Bonnes pages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Propos maçonniques
  • Propos maçonniques
  • : Puissent ces quelques propos témoigner de la permanence de la recherche d'une vérité fuyante et incertaine accaparée par ceux qui - prétendant la détenir - voudraient l'imposer, même par la tyrannie. Ce blog n'engage que ses auteurs. Il est dédié à tous les frères et soeurs - orphelins d'un projet maçonnique exigeant et cohérent - pour des lendemains à repenser, à rebâtir, à rêver.
  • Contact

Google Translator

globeClick on the globe. Copy the URL of the blog page to be translated into the entry bar "Translating the next page". Indicate the desired translation : French to ...  Close the blog page in French

Commentaires

Vous pouvez me faire part de vos commentaires en cliquant sur ce lien

Droits

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments - photos, poèmes, articles personnels - publiés sur ce blog, de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit - électronique, papier ou tout autres supports - sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur.

Blog crée en février 2008 par Blog "Propos Maçonniques", Nom d'auteur et tous droits réservés.

© 2008 Blog "Propos maçonniques"