Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 22:17

2 - Le secret des secrets

 

Faire émerger la lumière

 

La Rose-Croix refait alors surface avec la parution en 1710 d’un ouvrage intitulé "La vraie et parfaite préparation de la pierre philosophale par la Fraternité de la Rose-Croix d’Or". Comme son titre l’indique, il s’agit d’un traité d’Alchimie. D’Alchimie opérative. On peut se poser la question de savoir pourquoi la Fraternité rosicrucienne - avec son nouvel intitulé "de la Rose-Croix d’Or" - émerge dans le paysage à ce moment précis. Est-ce un hasard ? Certainement pas. L’objectif de la Fraternité, ouvertement exprimé, rappelle d’abord le syncrétisme de nature qui existe entre l’alchimie, la religion noachite, et le rosicrucianisme originel. Il s’agit ensuite (je les cite) de "faire émerger les forces cachés de la nature, de faire briller sa lumière qui a été profondément enterrée, et, par cette voie, de procurer une lumière intérieure à chaque frère par laquelle il pourra voir le Dieu invisible et devenir plus proche de lui avec la source originel de la lumière". La pratique de l’alchimie, (comme on le voit, très enracinée dans la tradition gnostique), est la règle : le membre de la Fraternité doit avoir un laboratoire et y travailler assidûment.

 

L’émergence spirituelle doit se faire avec et conjointement de celle de la matière première que l’alchimiste élève à un état supérieur. Telle est la clé, telle est la règle, déjà édictée 150 ans auparavant, par cet avertissement tiré des Noces Chymiques - (je cite) : "Prends garde à toi ; Examine-toi toi-même ; Si tu ne t’es pas purifié assidûment, Les noces chymiques te feront dommage". Le texte des Noces Chymiques s’inscrit dans la grande lignée des alchimistes allemands, tels Basile Valentin, Naxagoras et le plus grand d’entre eux, Paracelse, qui déjà affirmait : "Nul ne transmute aucune matière s’il ne se transmute lui-même ". On ne peut mieux exprimer la corrélation de nature entre le connais-toi toi-même et la libération de la lumière emprisonnée dans la matière. La Lumière, - le Spiritus Mundi, l’Esprit-Saint, l’Esprit universel - quel que soit le nom qu’on lui donne, informe la matière sous la forme des trois principes : le soufre, le sel et le mercure. Et c’est dans cette co-émergence vers la lumière, de l’homme et de la matière, que l’acronyme de Basile Valentin, V.I.T.R.I.O.L., trouve toute sa place en face de "Connais-toi toi-même". Alchimie, caverne, émergence à la lumière, "connais-toi toi-même", V.I.T.R.I.O.L., soufre-sel-mercure … Avant même l’installation du Cabinet de Réflexion, les fondements de sa symbolique sont déjà présents.

 

Le Secret des Secrets

 

Mais dès le début de la Franc-Maçonnerie de Désaguliers, l’Alchimie perd son caractère opératif. Pourquoi ? Parce que - et ce n’est pas la faute de Désaguliers - paradoxalement en glissant dans le domaine de la science purement expérimentale, elle devient mécaniste. Elle accouche alors de ce qui va devenir la chimie, dont on sait aujourd’hui l’incroyable destin. Mais en ne s’occupant que des interactions mécaniques entre les corps (les corps, ce sont les éléments corpusculaires, les atomes : O, H, He, Fe, etc), elle perd son âme. Elle perd ce qu’avait touché du doigt le Newton alchimiste. Il avait compris, lui, que la matière première de l’alchimiste n’est pas un corps végétal, minéral ou métallique, ou même un atome ! mais que la matière première c’est l’Esprit, l’Esprit universel qui ne différencie pas l’alchimiste de sa matière.

 

La matière première, c’est la Lumière. Rappelez-vous ce qu’il a écrit, voici la phrase, maintenant dans sa totalité : "Le sujet de l’Alchimie est la lumière, la lumière venant de la Lumière, portée sur les ailes de l’Esprit universel". Voilà, le premier grand secret des alchimistes, qui est au coeur du Cabinet de Réflexion. Et le secret des secrets, l’arcane des arcanes, résulte de la compréhension de celui-ci. Les arcana arcanorum sont la clé de voûte de l’initiation au rite égyptien. Dès l’origine, la Parole commence à être perdue Laissez-moi vous lire les commentaires d’un frère (gardez en mémoire la phrase de Newton), un frère donc certainement un rosicrucien, un initié de haut vol, au sujet de ce fameux secret.

 

Le manuscrit, consulté l’an dernier dans les archives du Grand Orient de France, est daté de 1747. (24 ans après). Un impétrant lui demande : "Est-ce qu’il est possible que le secret des free-maçons soit celui de la Pierre ?", (il ne parle pas de la pierre taillée, ici mais de la Pierre philosophale) Et le Maître répond (je le cite) : "Il est sûr que dans leurs origines, tous les free-maçons furent philosophes (= alchimistes). Mais les choses ont bien changé depuis les origines : nos maîtres qui reconnurent avec douleur qu’en augmentant leur nombre, ils ne multipliaient pas les sages, résolurent de s’enfermer dans des bornes plus étroites. On laissa aux freemaçons leurs signes et cérémonies mystérieuses, mais on cessa peu à peu de leur en donner la clé, et bientôt, le corps entier ne connut plus ce que signifiaient leurs usages qu’ils ont pourtant toujours observés, et l’expérience a fait savoir combien nos pères ont ainsi agi sagement en retirant ce secret. Rien de plus grave, de plus sérieux que les signes et les symboles dont se servent les free-maçons, mais ces signes et ces symboles, faute d’être connus, deviennent effectivement ridicules et puériles. Les free-maçons ont perdu la vraie signification de leurs hiéroglyphes, il est vrai, mais ils ont attaché un autre sens qui, sans être le réel, les sauve du ridicule … Quoiqu’il en soit, il y a encore de vrais free-maçons, mais le nombre en est fort petit, parce que nous trouvons peu d’hommes dignes de l’être".

 

Les paroles de méfiance de cet initié rosicrucien rappellent l'avertissement introductif des Noces Chymiques : "Les arcanes s'avilissent quand ils sont révélés ; et, profanés, ils perdent leur grâce. (c’est-à-dire : leur efficacité). Les deux vers étaient suivis de cette terrible sentence : Ne jette donc pas de marguerites aux pourceaux, et ne fais point à un âne une litière de roses". Mais le constat montre aussi le désappointement, la désillusion de certains de ces free-maçons qui rêvaient d’un autre ordre. Peut-être certains vivent-ils une sorte de trahison. Nous sommes en 1747. Tout n’est pas perdu. Certains se relaieront pour porter le flambeau allumé de l’antique Tradition. Le Cabinet de Réflexion, et sa symbolique alchimique, sont certainement installés dans cette perspective, comme premier pilier - arcane ! - de cette Connaissance.

 

En 1750, trois ans plus tard, Pernety crée le "rituel alchimique secret du grade de vrai franc-maçon académicien". Et en 1754. Le Baron Tschoudy produit sa célèbre Etoile flamboyante, et je passe sur les rituels des grades alchimiques qu’il met en place à partir de 1766. On dit que ces grades sont à l’origine des degrés les plus alchimiques du Rite Ecossais Ancienet Accepté. Et puis arrive dans le paysage, un certain … Cagliostro, qui instaure le rite égyptien. Mais là, vous connaissez la suite. C’est notre histoire … Après bien des vicissitudes pour être aujourd'hui ce qu’il est, le rite de Memphis Misraïm revendique cette Tradition.

 

Conclusion

 

Voici pourquoi nous sommes les héritiers de l’antique Science. Cette Connaissance, nous avons le devoir de la recevoir, et aussi de la transmettre. De la transmettre intégralement, sans la dévoyer. Nous ne mesurons peut-être pas la portée de ce dont nous sommes dépositaires, les mystères du monde nous dépassent, et nous sommes des marcheurs qui ne voyons pas plus loin que notre propre horizon. Mais certains se sont élevés pour voir au-delà de ce qu’il était possible de voir pour le commun des mortels. Newton a reconnu en toute humilité : "Si j'ai vu si loin, c'est que j'étais monté sur des épaules de géants".

 

Je me souviens d’une tenue qui réunissait, il n'y a pas si longttemps, le gratin d’une obédience. La discussion avait porté un instant sur la possibilité de modifications d’éléments du rituel. Une de ces grandes figures, assise à l’Orient, avait réfléchi un instant, s’était caressé le menton, et avait envisagé l’idée que "peut-être - oui bien sûr - à la rigueur - le coq du cabinet de réflexion pourrait à la limite être supprimé" … Surtout ne pas tuez le coq du Cabinet de Réflexion, ne lui tordez pas le cou par ignorance de ce qu’il représente car sans le coq, un pilier de l’édifice s’écroulerait ...

 

 

Antoine, 17 janvier 2011 

 

Lire : La symbolique alchimique du cabinet de réflexion           

 

Maj  03 02 2011

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Antoine - dans Symbolisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Propos maçonniques
  • Propos maçonniques
  • : Puissent ces quelques propos témoigner de la permanence de la recherche d'une vérité fuyante et incertaine accaparée par ceux qui - prétendant la détenir - voudraient l'imposer, même par la tyrannie. Ce blog n'engage que ses auteurs. Il est dédié à tous les frères et soeurs - orphelins d'un projet maçonnique exigeant et cohérent - pour des lendemains à repenser, à rebâtir, à rêver.
  • Contact

Google Translator

globeClick on the globe. Copy the URL of the blog page to be translated into the entry bar "Translating the next page". Indicate the desired translation : French to ...  Close the blog page in French

Commentaires

Vous pouvez me faire part de vos commentaires en cliquant sur ce lien

Droits

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments - photos, poèmes, articles personnels - publiés sur ce blog, de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit - électronique, papier ou tout autres supports - sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur.

Blog crée en février 2008 par Blog "Propos Maçonniques", Nom d'auteur et tous droits réservés.

© 2008 Blog "Propos maçonniques"